EnsembleScolaire-PierreKula

Le premier chrétien et catéchiste du Burkina-Faso

Il s'appelle Diban Ki-Zerbo (= "remède, chef qui choisit le chemin"). Il est né à Da, près de Tounga, au pays des San (N-O), vers 1875 et décédé à Ouagadougou le 10 mai 1980.
A 16 ans, il est enlevé et vendu comme esclave. Maltraité, enchaîné, pendant 4 ans ; il tente de s'enfuir et il réussit la 3° fois, caché pendant 36 heures dans des roseaux du Niger. Recueilli par des pêcheurs, il est confié à des "blancs" (les Pères Blancs).
Mis en confiance, il reste avec les missionnaires, travaille avec eux ; bon ouvrier, il devient leur contre-maître, s'instruit du christianisme et en 1901, il reçoit, au baptême les noms de Alfred et "Simon, en raison de ta foi et de ton courage", lui dit le prêtre. Il devient le premier catéchiste et se marie.
Pendant 75 ans, il sera maître-d'oeuvre et catéchiste de plus de 12 missions.
En 1913, il perd son épouse, Louise, à Réo. Ayant retrouvé sa famille, il obtient de s'installer à Toma, la nouvelle mission. Il catéchise les enfants, les femmes, les hommes, assiste les malades, baptise, sert de conciliateur, tout en s'occupant de la vie matérielle des missionaires. Il épouse Thérèse et eut, en tout, 14 enfants.
En 1975, son fils Joseph, l'emmène à Rome. Paul VI le reçoit personnellement, le fait même asseoir sur le trône pontifical, le crée Chevalier de l'Ordre de Saint Sylvestre et lui serre chaleureusement la main - signe suprême d'honneur,
"Moi, petit esclave noir, gardien de chèvres, je suis comblé, je peux aller ciel !" 
Il s'éteignit à Ouagadougou, le 10 mai 1980, à l'heure où Jean-Paul II qui lui avait adressé un chapelet béni, célébrait la messe devant plus de 100 000 fidèles.
Ses obsèques furent nationales, à Ouagadougou d'abord, ensuite à Toma où elles furent traditionnelles pendant 48 heures.  C'est le 1° prêtre, issu de la chrétienté de Toma, devenu évêque, Mgr Zéphirin Toé, qui fit son éloge funèbre.
Ses restes reposent à Toma, village où il a vécu de 1913 à 1980.
En 1997, s'est ouvert le procès en vue de sa béatification.
  



02/04/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour